Ce "Cours de caricature", commencé en août 2011, bénéficie toujours d'un impressionnant nombre de visiteurs. Son but est tout simple : vous aider à faire vos premiers pas si la caricature vous tente.
Celle que j'aime et qui croque ou transforme vos proches, vos amis en amusants personnages de BD !
Cela les ammuse et ça leur fait beaucoup d'honneur .

Les premières leçons sont les plus anciennes.
Cliquez sur "Articles antérieurs" tout en bas de la page pour y accéder.

En marche... et au boulot !


Au lendemain de l'élection du nouveau Président français, il me fallait exprimer mon impression sur la tâche qui attend celui qui a souhaité se mettre "en marche".  Accepter le choix, quels que soient les chiffres et les pourcentages avancés.

Marianne est dubitative....et inspirée par l'épouse du Beauf, si bien croquée par le regretté Cabu !

Caran d'Ache… un précurseur

Les média le mettent en quarantaine. Parce qu'il est trop fort !


Le dessin que  mon orateur-tribun préféré Jean Luc nous montre, provient de l'imagination du caricaturiste Caran d'Ache paru en 1898 dans un journal éphémère titré... Psst !
Au bas de la page, une légende commente :

A U    C H A T E A U    D E    J A U R È S
  • Les MISEREUX :  - "C'est nous, les ouvriers verriers sans ouvrage"
  • Le MAJORDOME : - "Eh bien, pour vous occuper, vous allez chasser les grenouilles qui empêchent  Sa GRANDILOQUENCE de dormir. "

Nous étions en pleine période de l'affaire Dreyfus... et de cette letrre "J'accuse" de Zola !

Certes, au cours de cette actuelle campagne 2017, il a été reproché à Mélenchon... "de faire du Zola".
Du tac au tac, sa réponse fusa : "C'est la vie qui a fait Zola !"

On aura bientôt la .... 8e Compagnie !

Encore un autre petit dessin provenant de mon imagination trop fertile pour imaginer cette rencontre présidentielle éventuelle !

Les prénoms François singularisent leurs porteurs.

En écoutant, attentivement le candidat Fillon faisant face, lors d'une grosse conférence de presse, à une soi-disante "justice médiatique", je m'amusais à croquer cette exceptionnelle situation fomentée pour rééditer le choix du 2e tour, lors des élections présidentielles du 21 avril 2002, à l'avantage d'un homme dont le nom rime en "on".
L'avenir nous dira ce qu'il faut en penser ! 



Je scrute plus que je n'écoute 

Dimanche soir, j'ai pris beaucoup de plaisir à croquer les candidats de la "Belle Alliance Populaire" pour ne pas dire la primaire des Socialistes. Une dame élégante, cinq BCBG tirés à quatre épingles et un sosie qui sortait du lassant conformisme. A milieu de leurs tronches toutes bien différentes, leur regard traduisait leur tempérament. Bien vite, j'ai saisi mon crayon pour dessiner leur faciès ou leur profil… au cas où ils deviendraient des personnages de BD, ce tout en essayant de traduire leur caractère.
Pour coloriser mon papier, j'ai utilisé le logiciel de graphisme GIMP !

Ai-je bien réussi ?