Ce "Cours de caricature", commencé en août 2011, bénéficie toujours d'un impressionnant nombre de visiteurs. Son but est tout simple : vous aider à faire vos premiers pas si la caricature vous tente.
Celle que j'aime et qui croque ou transforme vos proches, vos amis en amusants personnages de BD !
Cela les ammuse et ça leur fait beaucoup d'honneur .

Les premières leçons sont les plus anciennes.
Cliquez sur "Articles antérieurs" tout en bas de la page pour y accéder.

Leçon 8. Je te repose la question : AIMES-TU LA CARICATURE ?

Si oui !  ESSAIE D'EN REALISER !

Si tu as suivi mes notes précédentes, tu dois t'être entraîné à OBSERVER les faciès ou les profils des personnes de ton entourage. C'est encore mieux si tu peux le faire vis-à-vis de gens que tu ne connais pas,... dans la rue, perdu dans le public !

Alors, voici quelques profils réalisés, sans savoir où j'allais arriver, sans penser à personne ! Rien que pour tester la réalisation d'un premier clip
Regarde !

Leçon 7. Commence par les profils ! Mais regarde ceci !

Commençons par le plus facile : LE PROFIL de la tête.
Pourquoi ?  Sous cet angle, il est aisé de remarquer le long nez de quelqu’un, un front fuyant vers l’arrière, un menton volumineux en galoche !... etc, etc.
As-tu déjà eu l’occasion  de regarder un artiste-silhouettiste qui, à l’aide de ciseaux pointus, découpe du papier noir devant un sujet qui pose quelques minutes ?  Après quoi, il ne restera que  le profil en papier plus ou moins exact qu’il collera sur un carton  blanc.

DONC…Pour qu’une caricature de profil soit ressemblante et donc réussie, il faut donc que le profil soit révélateur du croqué. 

Leçon 6. Prends plaisir à REGARDER !

As-tu bien compris le premier plaisir du caricaturiste ? C'est de pouvoir se dire :
- "Celui-là, je le sens bien !"
A l'inverse, pour d'autres,  il aura énormément de difficultés à capter la particularité du visage qui sort des dimensions "canons" d'un visage. Mais, il insistera et refera son dessin...  Boileau n'a-t-il pas dit :





Hâtez-vous lentement, et sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage,


Observe encore, regarde toujours, tout le monde !  Avec discrétion !   C'est ce que Honoré Daumier, 1er grand caricaturiste, faisait : sans photo, rien que de la mémoire visuelle.


   

Leçon 5. Pour te donner l'eau à la bouche....

Pour te donner l'eau à la bouche, et pour t'aider à repérer ce qui peut passer inaperçu, je t'invite à visiter le site d'un brillant caricaturiste hongrois Szoldos. Lorsque tu auras remarqué les détails qui ont sauté aux yeux de ce dessinateur, tu te diras :
- Finalement, c'est vrai, les grosses joues, la moustache, les cheveux qui cachent le front, le nez un peu pointu !...
.

Clique sur la photo !  Et visite son site.
C'est admirable !

Leçon 4. Gros nez, fin nez, grand front, petit front ?

L'exercice d'observer les "tronches" de ceux qui se promènent ça et là, autour de toi, peut durer aussi longtemps qu'il t'en procure du plaisir, jusqu'à, intérieurement, en sourire. Ce plaisir s'intensifiera lorsque tu commences à repérer des frimousses qui te rappellent des personnages de BD, ou qui t'incitent à en créer de nouveaux !
Regarde les dessins ci-dessous. As-tu déjà rencontré ces hommes quelque part ou des gens qui leur ressemblent !

Ces caricatures t'aideront à mieux "apprendre à voir" les particularités d'un visage.
A TOI D'OBSERVER !
Mais n'oublie jamais : l'important est de réussi le premier croquis qui servira de base !

Leçon 3. Entraîne-toi à OBSERVER

Généralement, on enseigne que le portrait se dessine à partir d'un "oeuf", divisé en 2 verticalement, puis encore en 2 horizontalement formant deux lignes imaginaires qui déterminent le placement des yeux, des oreilles, du nez, de la bouche. C'est vrai... c'est le B.A.BA pour dessiner un portrait !
En caricature, même si ces règles académiques restent de vigueur, le caricaturiste prend son premier plaisir lorsqu'il regarde les visages et les têtes des gens qu'il croise.
Sont-ils gros, sont-ils maigres ?  Voilà la première caractéristique qui le guidera pour la suite de son observation. Il lui faudra repérer  les cinq éléments primordiaux du visage : à savoir
- la forme de la tête,
- les 2 yeux
- le nez
- la bouche
De mémoire visuelle instantanée, le caricaturiste doit pouvoir les tracer très sommairement  en insistant sur leur rapport entre-eux, les uns par rapport aux autres.
C'est-à-dire évaluer leur importance, les distances, leur formes afin d'en esquisser rapidement un croquis qui servira de base à sa caricature. Tout comme les fondations d'une construction qui déterminent déjà la forme et la disposition des pièces d'un bâtiment.
Quelques dizaines de secondes doivent suffire pour crayonner très légèrement cette base de caricature.
Viennent ensuite, d'une manière plus détaillée, les éléments du visage qui ont frappé dès le 1er coup d'oeil, ce qui fait la personnalité du sujet, ce qui ressort de son caractère. Ces particularités-là sont à "charger", càd EXAGÉRER.
Inutile de charger à tout prix.  Limite-toi à ta vision qui t'a fait sourire !
L'exercice est, faut-il l'admettre, difficile au début, mais en s’entraînant à observer les gens de ton entourage, tu prendras goût à imaginer des têtes de Bandes Dessinées.

DONC... il faut parvenir à bien distinguer les différentes parties du visage : leur importance, leur distance, leur forme.
BON AMUSEMENT

Leçon 1. Présentation

Michel De Witte, (°1945)  Belge, lors de sa première
exposition en 1991 intitulée
"Des Saints Cominois"
Permettez-moi de me présenter ! 
Aujourd'hui septuagénaire, j'ai commencé à croquer mes amis lorsque j'avais atteint  la catégorie des… trentenaires ! 
Avant cela, la caricature, c'est-à-dire le dessin humoristique et bien ressemblant d'un visage m'avait toujours intrigué, fasciné, pensant que ce loisir (car c'en est un !) serait facile, évident !

ET J'AI ESSAYÉ !  CELA M'A AMUSÉ ! J'AI RECOMMENCÉ !  J'AI TROUVÉ CELA PASSIONNANT !   MAIS C'ETAIT LOIN D'ÊTRE PARFAIT !   JE ME SUIS ENTRAINÉ !
ENCORE, ET ENCORE ! 

Le caricaturiste ne dessine pas pour plaire à son modèle ni au public.
Il croque surtout pour son propre plaisir et pour l'amusement de ceux qui apprécient la caricature. Pour cela, il ne faut pas se prendre au sérieux. Ceux-là savent dès lors...que personne n'est responsable de la tête qu'il a, mais bien de la tronche qu'il tire !